samedi 5 janvier 2013

Métamorphose

Toute création est une métamorphose. Il n’y a pas de transformation de la conscience, pas de métamorphose intérieure sans la présence vivante de ce que nous sommes, pas de création sans passion, pas de changement sans Eveil. 
Ainsi nous avons conscience que nous sommes jamais allés assez loin, assez profond et qu’il faudra toujours expérimenter, toujours nous métamorphoser, toujours nous transformer. C’est pourquoi il ne faut pas tout axer sur le nouveau monde qui n’est que l’articulation technique de la vie de la planète. Cela ne correspond pas aux phases de notre vie intérieure. Notre vie intérieure nous appartient toujours en propre et ne dépendra jamais de la vie qui se passe à l’extérieur.

Toute création suppose une évolution de la forme antérieure de nos pensées qui viennent et s’en vont comme des émotions passagères. Notre expérience antérieure, la plus douloureuse fut-elle, nous indique qu’il y a une perpétuelle succession de vécus, et que par là je change et que je change toujours; aussi, quand je contemple mon image dans le passé, je me vois différent. Le temps à créé de l’altérité, le temps à engendré une métamorphose.

Je ne garde du passé que certains moments, j’efface, j’oublie. Le temps est une métamorphose permanente. 

Le futur ne sera jamais la copie conforme de ce qui est maintenant.

Je me métamorphose.

B.B Strasbourg 6/1/13


Voyez aussi :
Les métamorphoses d’Ovide





4 commentaires:

  1. Bonjour Bruno, j'aime beaucoup ton dernier article qui correspond pile poil, avec ce que je traverse actuellement, comme une évidence "spirituelle" à suivre sur plusieurs mois. "Oui" le phénomène de la Conscience est vécu en inversion chez beaucoup de personnes. De plus, comme les gens sont encore sous l'emprise des anciennes énergies, ils continuent à se comporter comme des moutons et suivent massivement n'importe quel courant "spirituels", comme des canalisations, des enseignements angéliques, et tout un tas de choses ou ils n'ont besoin de rien faire, sauf "payer". Malheureusement, on n’achète pas le Divin, on le gagne en se métamorphosant, en changeant sa manière d'être, sa façon de penser, etc. L'unité ce n'est pas se séparer de ceux que l’on n’aime pas, ce n'est pas parler des choses négatives en refusant de les "intégrer" en conscience, mais tout simplement faire l'effort de les comprendre et de les assimiler. Comme tu le souligne "être créatif" c'est être vivant, dans l'action, être passionné, donc participatif et vivre l'amour dans son intégralité, avec les plus et les moins, plutôt que de le fuir dans des paradis angéliques. C'est dans l'expérimentation que nous pratiquons l'amour sous toutes ses formes, et que nous devenons des êtres meilleurs. "Aimer mieux" est le but de la métamorphose. Le nouveau monde, c'est nous qui le construisons "aujourd'hui et maintenant". Il est dans nos actes, dans nos pensées, dans nos intentions, c’est de cette manière qu’il deviendra notre futur demain. Bien sûr, cela se passe de l'intérieur vers l'extérieur, car l'extérieur répond à notre demande intérieure, mais beaucoup croient le contraire. Malheureusement, c'est ce que je t'expliquais depuis des mois, sur Facebook. La ruée sur "le spirituel" s'est effectuée avec le 21.12.2012, certain essaient de jouer les prolongations, mais nous devons attendre que tout cet engouement redescende, que les gens se réveillent dans la réalité, qu'ils arrêtent de fantasmer sur le Divin. Je crains que le réveil soit violent pour certain en 2013/2014, que les chutes d'ego soient nombreuses, que les violences, les méchancetés, et donc tous les aspects négatifs qui auront été niés, ne resurgissent brusquement. Alors, soyons véritablement solidaires entre vrais frères et sœurs de lumière, avec nos amis communs et dans la discrétion, pour continuer d'éclairer la planète de notre présence. Oui, chaque jour qui passe créer le changement en nous, une véritable métamorphose intérieure, qui aboutira inexorablement vers une renaissance. C'est cela la lumière, la fin d'un cycle et l'ouverture sur le nouveau pour ceux qui auront réellement "bossé" leur côté spirituel. Ceux là seront les premiers servit et c'est bien normal. Avant tout, il faut d'abord savoir apprécier tous les cadeaux que l'on reçoit chaque instant, et remercier le ciel de tant de générosité.....L’amitié, la bienveillance fraternelle, entre peuples et élus, même si elle est difficile et passionnée, doit restée « ouverte » et vivre la difficulté, plutôt que de fermer les portes, ou couper les liens. Merci pour ta présence frère de l’éveil, pour tes rappels chaleureux et salutaire, pour ton immense travail intérieur, et pour tes partages riches de trésors. C’est ensemble, en nous servant judicieusement d’internet, que nous créons une autre forme de réalité, un réseau invisible pour beaucoup, qui accentue notre force, et répand notre amour dans les cœurs des êtres. Même si la réalité demeure le meilleur des enseignements. Ton amie Véronique-Arlette...

    RépondreSupprimer
  2. J'ai créé une nouvelle rubrique pour échanger sur le même sujet en même temps et partager nos impressions. Il s'appelle "Métamorphose" la perle des partages. Dis moi ce que tu en penses en laissant un commentaire, voici le lien:
    http://www.veronique-arlette.org/

    RépondreSupprimer
  3. "pas de création sans passion"
    Dès que je vois ce mot... je suis heureuse. Il n'y a pas de vie sans passion.
    Faire les choses avec tendresse et passion, elles seront bien faites et vous vous sentirez bien.
    je ne sais pas si nous nous métamorphosons, je crois plutôt que nous évoluons, que nous mûrissons et bien sur que nous devons le faire avec passion, nous devons encore une fois, tout faire passionnément.
    Nous ne serons jamais comme hier, ni comme demain, mais au fond de nous, il y a ce fil conducteur fait de notre sensualité et de notre sensibilité, qui nous fait agir de telles ou telles façons.
    je ne pense que je me sois métamorphosée.. je suis toujours la même, mais avec des couleurs différentes que le temps s'est chargé de nuancer.

    RépondreSupprimer
  4. Penser métamorphose c'est penser chenille et papillon.
    Et au statut intermédiaire de la chrysalide au joli nom.
    Chenille qui rampe au sol. Beauté quelconque du ver en SOI.
    Lenteur et vie. Manque d'amour aussi car la chenille qui née au monde n'a ni parents ni amants.Etat larvaire.
    La chrysalide est laide. Momie statique. Petite mort. Mais aussi enveloppe de Nymphe. Espoir.
    Et enfin, le papillon. Psyché. L'âme qui vole au vent. Qui rencontre cet Amour en l'autre.
    J'ignore si cette symbolique peut s'appliquer à la vie terrestre de l'humain.
    Ce que je sais c'est que les papillons ont les ailes fragiles...


    RépondreSupprimer