mercredi 26 décembre 2012

Le miroir de la relation

Pour construire une relation dans la durée, il faut d’abord commencer à apprendre à gérer les énergies. Le miroir de la relation est une aide puissante par lequel cette révélation peut s’accomplir. C’est à ce moment là que les deux sujets échangent et partagent du sens. C’est un cas de conscience,  souvent un déchirement intérieur avec des émotions au milieu d’un parti à prendre. C’est un tourment moral qui s’empare de nous dans un débat d’idées, une joute intellectuelle de l'esprit. Jean Jacques Rousseau disait : « les actes de notre conscience ne sont pas des jugements, mais des sentiments ». C’est le cœur qui inflige les remords. C’est le cœur qui a toujours soif de justice.

Souvent c’est la confusion, l’égo raisonne, s’affirme dans la confrontation. Il se justifie ou se détourne de l’appel de la conscience. Nous sommes assez rusés pour faire passer la voix des passions pour la voix de l’âme, pour nous tromper nous-mêmes.

Vous connaissez la fusion ? C'est le moment où l’on arrête de chercher le bonheur autour de nous. C'est à ce moment là que nous pouvons commencer à aimer pour de vrai et apprécier les autres pour ce qu'ils sont plutôt que de les apprécier seulement pour ce qu'ils vous apportent où ce qu'ils font pour vous.

Seul l’Amour se suffit à lui-même car il découle de la simple joie du don. On ne peut donner que ce que l’on a. Il faut que le cœur soit ouvert pour qu’il puisse donner. L’amour peut s’adresser à un être imparfait, capable de devenir plus parfait avec le temps. Il n’a pas la cruauté d’une condamnation devant une exigence morale que l’on ne parvient pas à satisfaire. L’amour va au-delà des faiblesses et des vices et il peut accomplir ce miracle de l’Unité.


Nous vivons en relation. La relation n’a pas à être créée, elle doit être vécue et surtout ne pas à être rompue.

B.B Strasbourg le 26 /12/12
Photo: Inconnu

3 commentaires:

  1. La relation c'est ce lien qui relie les êtres.
    Nous avons tous besoin les uns des autres et l'Homme qui est seul devient sauvage.
    Est-ce instinctif ? Cette nécessité d'appartenir à un groupe et qui est encore plus vrais chez les jeunes gens ?
    Oui, je crois qu'il y a miroir dans le relationnel. C'est narcissique.
    Se voir dans les yeux de l'autre pour exister.

    RépondreSupprimer
  2. bonjour,
    je ne commenterai pas chacun de vos articles, mais je passe de temps en temps et j’apprécie beaucoup de vos écrits.

    RépondreSupprimer
  3. J'aimerais pouvoir cliquer J'aime sur cet article cher Bruno. Malheureusement, on ne peut ici le faire.

    Dois-je vous dire que j'aime vous lire très cher.

    Marie

    RépondreSupprimer