mercredi 17 octobre 2012

Manipulation du Vivant

Le corps de l’homme appartient avant tout à la nature. Il est une production de la nature. Il est construit selon certaines proportions et remplit des fonctions divines précises accordées aux fonctions naturelles. On retrouve dans le corps de l’homme toutes les lois qui existent dans la nature. Ce sont les Esprits de la Nature qui ensemencent la terre, et ceci depuis toute l’éternité. Leurs existences remontent à l'ère où la terre émergea du Chaos. 

C’est la puissance souveraine de la Nature qui gouverne le flux des évènements  or certains apprentis sorciers compromettent aujourd’hui l’intégrité de cette Nature sur la Terre. La possibilité leur est donnée de porter un coup fatal au fondement même de toute existence. Les moyens sont disponibles et déjà en action.

Les possibilités qu’ouvre le génie génétique sont immenses. Nous pouvons modifier les gènes et les introduire dans un organisme pour modifier son information génétique. Nous sommes capables de produire des clones pendant que les industriels de l’agroalimentaire se frottent les mains et tirent profit des manipulations sur le vivant. Un organisme génétiquement modifié est un organisme vivant dont le patrimoine génétique a été modifié par l'Homme. Il inclut aussi les modifications issues de la sélection artificielle. Identifier, isoler, intégrer et multiplier un gène d’intérêt. Nous savons comment produire  « Le meilleur des mondes » selon Huxley, un monde où l’on pourrait produire des hommes d’un niveau mental suffisant pour une tâche à leur confier ; un monde où la diversité naturelle serait abolie au profit d’espèces artificielles.

Il ne suffit pas de dire que l'on peut faire telle ou telle manipulation, il faut aussi se demander si d'un point de vue éthique il est bon de le faire. Pendant des millénaires les grands spirituels servaient d'horizon au peuple. Puis le marché est devenu tout puissant, et les nouvelles icones sont arrivées. (Les sportifs milliardaires gonflés aux hormones, les chanteurs milliardaires avec leur strass, les puissants industriels et leurs lots de pollution, etc.…)  «….C’est notre civilisation qui nous rend faibles, il y a trop de tout, trop à manger, trop de bruit, trop de publicité, trop d’images, trop de sexe ; trop, trop. Tout le monde est intoxiqué, hystérique, la voie naturelle est oubliée... »
Il y a aussi le progrès. « Dis donc conscience morale, tu ne vas quand même pas rendre les hommes malades avec tes histoires de privation et d’affectif. Les hommes ne doivent pas souffrir de manque »...... Eh oui, aujourd’hui on ne peut presque plus demander d’effort aux gens qui ont déjà tout, parce qu’encore une fois ils sont dans le déni de la Nature. Nous préférons récompenser le modèle narcissique et prédateur.

Si cette dégradation suit son cours, si les éthiques sont remplacées par des insensés, la société deviendra tout simplement insensée.

Il nous faut donc poser la question de l’éthique.

Doit-on fixer une limite à la manipulation du vivant ?
La procréation est-elle possible sans spermatozoïde ?
Un enfant peut-il hériter du patrimoine génétique de trois personnes ?
Peut-on recourir au clonage reproductif ?

Les choix qui s’imposent nous démontrent bien qu’ils ne peuvent pas venir de ceux et de celles qui sont bénéficiaires de la situation actuelle. En somme nous avons le choix entre hisser notre espèce vers les sommets de l'esprit ou alors…………………

B.B  © Strasbourg Octobre 2012

Voyez aussi :


4 commentaires:

  1. Bonjour,

    Je conseille de lire les deux sites entiers de NATARAJAN sur le supramental et l astrologie supramentale, je le conseille grandement.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ce lien Kissitup............... Carrément excellent

    RépondreSupprimer
  3. Bonsoir Bruno,
    Ta réflexion est tout à fait juste. Nous nous sommes laissés envahir par beaucoup trop de tout et nous nous éloignons, notre société s'éloigne de l'essentiel !
    Certes, les découvertes scientifiques en matière de patrimoine génétique et de manipulation témoignent des progrès de l'humanité et de la science. Néanmoins, je crois ainsi que tu le dis, que nous devons imposer un cadre à l'utilisation de nos découvertes afin d'éviter toute dérive qui au final pourrait se retourner contre nous. Faire preuve de réflexion, de sagesse et d'anticipation, c'est être responsable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien vrai Yveline pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, nous sommes confrontés à un choix qui s’impose à nous à cause de notre irresponsabilité devenue inhérente à produire des choses...........Amicalement Bruno

      Supprimer