jeudi 13 septembre 2012

La parole persuasive

L’Esprit et la Conscience sont deux ressources, qui font de chacun de nous des personnes responsables. La conscience nous permet de voir, de comprendre, d’apprécier, de juger et de décider. Si vous connaissez déjà l’arnaque financière, il y a encore plus grave: l’arnaque de l’esprit, l’arnaque de la conscience. Qu’on le veuille ou non notre monde est une illusion, une imposture. Un monde sans pitié constitué d'êtres endormis et inconscients : d'êtres indifférents, d'êtres faibles, tous prisonniers d’un système de civilisation qui les poussent plus ou moins à détruire le monde pour survivre.




Heureusement, beaucoup d’hommes s’éveillent, mais tout n’est pas encore gagné, parce qu’ils en restent encore beaucoup d’autres dans l’ignorance, dans la manipulation, ou dans l’endormissement. Certains croient tout savoir et entraînent avec eux, les masses dans le fanatisme, dans le crime, dans les guerres horribles au nom des religions. Leurs prêches provoquent en l’âme, l’affection qui envahie tout le corps. Ils évoquent les malheurs, ils éveillent la douleur. Leurs paroles détruisent les opinions, en suscitant la crainte. Ils font disparaitre la vérité dans l’inattention.

Un homme qui vit par inadvertance ne vit pas à la hauteur de ses possibilités, de sa conscience, il ne fait que rester à la surface de la vie, ou ne fait que survivre. La conscience naît dans l’attention et disparaît dans l’inattention.

" Il n’y a pas un extérieur ou un intérieur. Tout est dans le même endroit et cette compréhension, cette conscience ne se fait pas de n’importe quelle manière. La vérité est bien différente, elle est un état suspendu où l’esprit ne peut pas rentrer, il faut le laisser dehors, il n’y rentre que le cœur, il n’y a que le cœur qui peut voir. Lorsque le cœur a vu et qu’il peut ressortir, il vient enrichir l’esprit. Tant que le cœur n’est pas allé voir, l’esprit ne sait toujours pas. Un mouvement de vie qui va de l’intérieur vers l’extérieur et l'autre en sens inverse. Respirer et Expirer, Donner et Recevoir, Action et Amour "

La conscience c’est l’art de la réflexion. On n’apprend pas la « conscience » comme on apprend l’histoire ou la géographie. Cela demande un engagement personnel qui ne laisse pas le savoir extérieur à soi. On ne peut que penser et repenser par soi-même. Apprendre à penser par soi-même.

Nous pensons sans cesse à ce que nous allons dire aux gens, à l'attitude que nous aurons ou que nous devrions avoir, exactement comme si nous savions l'attitude qu'eux auront et ce qu'ils nous diront. En faite nous nous projetons dans d'innombrables scénarios qui arrivent à imprimer jusque dans l’âme tout ce qu’elle désire. Nombreux sont ceux qui sur de nombreux sujets, ont convaincus et convainquent par la parole persuasive. La parole peut tenir sous le charme et persuader une foule nombreuse même si la vérité n’est pas dite, pourvu qu’elle soit écrite avec art.

B.B Strasbourg / Photo inconnu

Voyez aussi:

Le discours de la méthode et les principes de la philosophies: René Descartes 
Les révélations de Pastor: Conscience universelle
Extrait du film La servitude L'esclave moderne
Le journal de personne  L'Humanité c'est moi ..................Des équilibres

Extrait du film V pour Vendetta: 



3 commentaires:

  1. La conscience, c'est l'art de la réflexion...
    C'est pourquoi le silence et les moments de solitude sont si importants ! Ils nous permettent de nous retrouver, de limiter le bruit extérieur et d'écouter notre intérieur.

    PS: j'ai beaucoup aimé également l'article sur l'Amour, car je l'ai trouvé très juste, mais les commentaires étant fermés, je profite de ce celui-ci pour le signaler.

    Amicalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Yveline pour tes commentaires toujours pertinent. « Dans un monastère, il n’était pas écrit Ne parlez pas. Il était écrit Parlez seulement si vous pouvez améliorer le silence. » .............j'attend avec impatience ton commentaire sur l'Amour, la page est ouverte...........Amicalement

      Supprimer
    2. Merci Bruno pour la mention de cet écrit dans un monastère. Je l'ai noté !
      A très bientôt pour mon commentaire sur ton article relatif à l'Amour et pour d'autres également.

      Supprimer